Première apparition d’un léopard noir d’Afrique au Kenya, depuis un siècle

pantherenoireLéopard noir, plus souvent appelé Panthère noire.

Ce sont des images rares : un léopard noir a été photographié et filmé au Kenya. Le spécimen, présent en Asie, a quasiment disparu d’Afrique. Il a été observé par le Britannique Will Burrard-Lucas au nord du Nairobi. Des images très importantes pour les scientifiques mais qui ont créé la polémique.

Ce sont des images rares, mais pas aussi inédites qu’on le pensait. Une équipe scientifique a publié des clichés et vidéos d’un léopard noir pris après trois mois d’expédition dans le comté de Laikipia l’an dernier. Cette femelle est atteinte de mélanisme, un gène causant un surplus de pigments. Mais ses taches naturelles sont toujours visibles, en caméra infrarouge.

Des médias comme le National Georgraphic, CNN ou le Daily Mail ont alors affirmé qu’il s’agissait de la première observation du genre sur le continent depuis plus d’un siècle et des photos prises en 1909 en Ethiopie.

« Apartheid naturaliste »

Ces propos ont suscité la colère au Kenya. Le quotidien Daily Nation a republié des images prises par une de ses photographes en 2013. Le parc de Ol Ari Nyiro a lui diffusé un cliché pris en 2007. Mordecai Ogada a dénoncé un « apartheid naturaliste ». « Rien n’existe en Afrique jusqu’à ce qu’un Blanc le voie », a déclaré l’écologiste, ajoutant que son équipe avait vu un léopard noir en 2001.

Will Burrard-Lucas, l’auteur des nouveaux clichés a confirmé que beaucoup d’articles de presse étaient inexacts. Par la suite, CNN et le National Georgraphic ont modifié leurs textes. Polémique à part, ces nouvelles observations gardent une haute valeur scientifique pour aider les chercheurs à mieux comprendre cette espèce menacée et les conditions de sa survie en Afrique.

Source: RFI

*****************

Point de Vue

pantherenoireSelon leur niveau de souveraineté, ils sont appelés par certains des Panthères, noires ou pas (Urusamagwe), d’autres sont des Tigres (Ikingwengwe), et puis d’autres encore des Léopards (Ingwe), et ce dernier est parait-il le plus souverain de tous. Il y a même dans cette famille la plus crainte du monde entre autres le Lion, et visiblement c’est lui le chef. Chez nous dans notre village au Rwanda, il n’y avait pas des lions, mais des léopards on n’en entendait parler, tout comme des tigres et des panthères. Ces animaux se reposaient le jour dans les cimes des arbres, et ils ne descendaient que la nuit pour chasser, mais personne ne pouvait découvrir leurs lieux de cachette, à part bien entendu des chasseurs a la quête de peaux rares qu’ils pouvaient vendre aux gens riches, ceux-ci les utilisant à leur tour pour orner les chambres et cela donnait parait-il du prestige. Ceci explique pourquoi ces bêtes étaient obligées de se cacher. Même s’ils étaient craints, leur espèce était aussi très menacée. Moi je priais toujours de ne jamais rencontrer dans ma vie ces animaux, et ma prière fut jusqu’ici exaucée. Mais les gens qui ont pu côtoyer ces animaux, tous étaient du même avis : Ils ne sont pas si méchants que ça. Si quelqu’un avait le malheur de rencontrer sur son chemin par exemple un léopard pendant la nuit, cet animal prenait le soin de l’accompagner jusqu’au son domicile et c’est après être assuré que l’homme était arrivé sain et sauf, que le léopard retournait faire la chasse. Il parait que l’individu ainsi accompagné ne pouvait plus sentir ses cheveux sur la tête au cours du chemin, mais une fois arrivé à destination, il ne pouvait que prononcer des éloges à l’endroit de son accompagnateur. Puisque l’on disait, si un léopard t’accompagne, personne d’autre ne peut t’attaquer (Uhagarikiwe n’ingwe aravoma!). Mais il y a une autre chose curieuse qui rend ses animaux encore plus aimables. Il paraît que tous appartiennent à la famille des Chats, ce qui fait que leurs comportements sont les mêmes au fond. Et donc il y aurait des grands chats, très craints, et des petits qui sont mêmes des grands amis de l’homme. À part le chat sauvage qui se méfie un peu des gens, mais le chat domestique s’est même fait le bien aimé dans beaucoup de ménages. Mais pourquoi donc le petit chat a pu se laisser ainsi apprivoiser ? Moi je répondrais : Parce ce qu’il est le plus sportif de tous!!! Mais au fond, il est de même nature que ses congénères. Il se nourrit très volontiers de la viande, que ce soit la viande des souris, peu importe. Ceci dit, nous les hommes, on aime bien aussi les chats, grands ou petits, parce qu’ils nous aident à nous comprendre nous mêmes ! Qui n’a pas apprécié dans sa jeunesse le jeu de ceux qui se nommaient des Panthères noires ? Maitre, Rugirangoga (l’homme de Nyamugaux dans Cyangugu), Mahame, Ngabonzima… Qui n’a pas apprécié le jeu mené par des lions du Rayon Sport comme Chrysostome et René (Fils de Kalimunda alias Sendashonga aa Nyamasheke) et autres Sembagare ? Qui n’a pas apprécié le jeu des léopards du Sud comme Ngirowonsanga, Tigana, Ndagano et co.? Qui ne se souvient des grands Tigres du Kiyovu sport et surtout ces garçons de chez le vieux Mudeyi de Kamembe, Muvara leur ainee en tete ! Et même l’équipe Espoir de chez nous, qui peu l’oublier, ouu Nzirirane et mon ami Fazili Claude faisaient des prodiges ! N’en parlons pas des Étincelles, Éclairs, Mukungwa, Zèbres, Flash,.. et même Durandal de Kubuye! Leurs sportifs étaient en quelque sorte des grands Chats, et on les aimait bien pour ça. Moi même je dirais qu’avec mes amis de jeunesse, le sport fut tout le temps notre principal trait d’union. Jouer, fanatiser pour les moins habiles, des sorties sportifs ensemble, tout cela renforçait notre fraternité. Je me souviens particulièrement des Vivence (Alias Roger Milla), des Jérémie (alias Kiki!), des Jean de Dieu (alias Nzirirane), des vrais as du football, et beaucoup tant d’autres encore ! Moi même je m’entendais souvent nommer Abega, tant je pouvais marquer un but ou tout le monde ne s’y attendait pas!!! Amusement mis de cote, là où je vais en venir est ici: Les autorités de notre pays feraient mieux de privilégier du sport, et cela pourrait nous faire oublier où la sale guerre nous a amenés. Je dis bien du vrai vrai sport, ou des compétitions idéologiques sont mises de cotes pour ne favoriser que l’esprit sportif. Ça sonnerait mieux si par exemple l’équipe de APR FC transformait son nom en Panthères. Je ne demande pas qu’ils deviennent de panthères noires, puisque ce spécimen n’apparait qu’une fois le siècle. Aussi sur le plan politique, que le FPR devienne alors sportif, c’est-a-dire, qu’il ne se considère plus comme seul joueur valable sur le terrain ! Ce serait salutaire pour tout le monde. Puisque je me rends déjà compte: Pourquoi certaines gens peuvent enfermer d’autres dans une prison pendant plus de 20 ans, alors qu’ils n’ont rien fait ? Ma réponse, c’est que tout simplement les gens ne sont plus sportifs. Ils considèrent les autres comme étant des potentiels animaux méchants, alors qu’il n’en est rien au fait !(Theophile M)

À propos de Admin

„es kommt nicht darauf an, mit dem Kopf durch die Wand zu gehen, sondern mit den Augen die Tür zu finden“. [Werner von Siemens]

Voir tous les articles de Admin

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus