Un Boeing d’Ethiopian Airlines s’écrase avec 157 personnes à son bord

ethiopiancrash

Dakar — Aucun survivant n’a été enregistré dans le crash d’un avion d’Ethiopian Airlines survenu dimanche matin à Addis Abeba, ont rapporté plusieurs médias.

L’avion devant assurer la liaison Addis Abeba-Nairobi, s’est écrasé quelques minutes après son décollage, causant la mort des 157 passagers et membres d’équipage, selon des informations de la compagnie aérienne.

Source: APS

**********

Point de Vue

ethiopiancrashFranchement parlant, moi je ne me suis jamais senti sûr en avion et je crois que jamais je ne parviendrai à dépasser ce sentiment d’insécurité, chaque fois que je monterai dans un engin volant. Pour une simple raison : Tant que je ne volerai de mes propres ailes comme un oiseau, j’aurai toujours l’impression d’avoir confié ma vie à un autre individu, dont j’en sais rien de ses capacités et de ses réactions ! On a beau vanté les qualités des pilotes : ces types cools toujours en uniforme, des gens qui se lèvent toujours de la bonne humeur et pour qui un mauvais jour n’existe pas. Des types surtout extrêmement intelligents, capables de maitriser l’appareil dans n’importe quelles conditions climatiques. À part ces deux Messieurs presque invisibles lors des voyages, car ils restent tout le cours du trajet assis dans leur cockpit, il faut admirer aussi le coolness de ces dames de belles figures, qui sont à notre service et qui nous rassurent surtout quand l’appareil traverse ces dits trous d’airs trop désagréables. Je suis certain que ces stewardess gardent le sourire, même du temps où elles savent que un avion est en train de descendre dans les abimes lors d’un crash. Malgré tout cela, tout le monde rêve quand même de monter dans un avion pour enfin pouvoir voler. Sinon que faut-il faire ? Cette vie est bien remplie des risques et il faut parfois les prendre. Qui ne risque rien n’a rien. Des risques calculés, comme c’est le cas de monter dans un avion, il faut bien les prendre. Car on le sait bien, les avions sont fabriqués avec des techniques performantes. Même si des fois un crash survient, il n’y a rien à faire, on montera quand même toujours dans un avion pour pouvoir atteindre les contrées éloignées dans un laps de temps. Tout de même, les aventures des vols me donnent à réfléchir. On monte dans un avion, d’emblée parce que l’on est sûr de la probité des pilotes, et que leurs attitudes contrôlées fermement par des compagnies aériennes nous donnent le goût de prendre le risque et de leur confier nos vies. Ceci me ramène également à penser, par analogie, combien nous les africains nous prenons des risques parfois stupides dans notre quotidien ! À titre d’exemple, chez nous au Rwanda, on a connu et on connait toujours un parti politique qui sème la mort dans le pays depuis 1990. Les allures de ce parti état sont tellement néfastes qu’un génocide et des crimes inouïs contre l’humanité en furent le résultat. Même aujourd’hui tout Rwandais sait très bien qu’il ne se passe pas une semaine, un mois…, sans qu’on n’entende que quelqu’un est assassiné, zigouillé, porte disparu, etc.. Mais Le Rwandais semble tout de même avoir fait son choix : Ces gens-la qui pilotent à ce parti de la mort, c’est à eux qu’il convient de confier nos vies ! Du monde à l’envers. Moralité ? L’Africain est souvent architecte de son propre malheur ! Nous souhaitons quand même du réconfort pour les familles des victimes du crash d’Addis.(Theophile M) >>><>>>

Un Boeing d’Ethiopian Airlines s’écrase avec 157 personnes à son bord

À propos de Admin

„es kommt nicht darauf an, mit dem Kopf durch die Wand zu gehen, sondern mit den Augen die Tür zu finden“. [Werner von Siemens]

Voir tous les articles de Admin

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus