Archive | Construction Flux RSS de cette section

À propos de mediator

Tanzania Makes Enticing Offer to Investors

3 novembre 2018

0 Commentaire

tanzaniamakesent

By Alfred Zacharia Azacharia@tz.nationmedia.com

Dar es Salaam — The government will provide free land to investors who would be interested in establishing industries involved in making building and construction materials, a cabinet minister has revealed.

Opening the 21st Buldexpo yesterday, the minister for Lands, Housing and Human Settlements Development, Mr Wlliam Lukuvi, told the business community that the offer will last until December, aiming at attracting more investors in the building and construction sector and reducing imports.

Buldexpo is Africa’s building and construction tradeshow whose 21st edition is currently going on in the country for three days. It comprises more than 200 manufacturers and exporters from around the world, covering a variety of sectors in construction, ranging from building and construction materials, aluminum steel profiles, granite, ceramics and pipe fittings to mining tools and hardware.

So far, at least 800 plots have been set aside at Kibaha area, according to him, but the offer is for the whole country.

« I am happy that you (exhibitors) are here to showcase your modern construction materials, but I wish you could install plants for manufacturing them locally instead of importing them, » he told the exhibitors. To ease the process, Mr Lukuvi has announced the government would provide them with land free of charge.

« Whoever is interested should come to my office from tomorrow (31st October) and I will give you a well surveyed piece of land, » he said, adding that although the offer targeted manufacturers of construction and building materials, investors in other sectors would also benefit from the offer.

The minister also promised to assist investors to communicate with other ministries and regulatory bodies related to industrial investments, for further procedures.

« I know some of you have not tried the Tanzanian market before, but I assure you that you will not regret investing here. No company has operated at a loss in this country as the market is huge and the business environment is conducive, » he noted, reiterating the available opportunities in constructing affordable houses.

« We currently demand at least 50,000 housing units for public workers and other individuals. The government cannot afford to build them alone and seeks your (private sector) support, » he said.

He urged them to either build the houses on their own or collaborate with local companies.

Kenyan ambassador to Tanzania Dan Kazungu echoed Mr Lukuvi’s call, saying that the investments would also benefit Kenya and other East African countries.

« We (EAC) have common market agreements that encourage countries to do business with each other. So, constructing these industries in Tanzania will help you to access the Kenyan and other EAC countries’ markets, » he said.

Source: Citizen

 

Les richesses du Congo, Benedection ou Maladection!? (Congo-autrement)

15 octobre 2018

0 Commentaire

- Les richesses de la République Démocratique du Congo : une bénédiction ou une malédiction ?

image: http://www.congo-autrement.com/medias/images/13227174-1405152276177420-4270310193947803571-n-11.jpg

13227174 1405152276177420 4270310193947803571 n 11

 

La convoitise des richesses de la RDC et ses conséquences sur la protection de l’environnement national

 

image: https://www.monde-diplomatique.fr/local/cache-vignettes/L890xH701/congo_zaireGF-b4029-76c54.png

Grand format 

 

0). INTRODUCTION GENERALE

0.1) ETAT DE LA QUESTION

Il y a longtemps que les richesses de la RDC ont attiré la convoitise de ses voisins et bien même des occidentaux.

Cette convoitise s’est fait tant sur le plan interne qu’externe et a conduit à une exploitation illégale des ressources naturelles qui a eu des conséquences sur la protection de l’environnement national.

Il convient de dire que l’homme a été lui-même destructeur de son cadre de vie.

La RDC est dotée d’une abondance des ressources minérales rares du Nord-est au Sud-est du Pays (Coltan, diamant, or, cuivre, cobalt, zinc, manganèse, etc.) de ressources forestières et de la faune (gorille, okapi, ….) très riches et de l’agriculture (café, thé, tabac,…)

Malgré les potentialités de la RDC, le peuple congolais vit dans une situation très angoissante et dans une grande pauvreté.

Global WITNESS, dans son rapport titré : « la paix sous tension : dangereux et illicite commerce de la cassitérite dans l’Est de la RDC », démontre que la RDC est un pays doté des richesses naturelles extraordinaires, mais dont la population n’a jamais profité. Il relève ensuite que la RDC a été au centre d’un phénomène qualifié de « guerre mondiale africaine ». Ses analyses montrent que les motivations de cette guerre étaient non seulement politiques et/ou ethniques, mais aussi économiques. Ce rapport montre ensuite que les principales batailles comme celles de la prise de Kisangani, une religion riche en diamants ont, été motivées par la présence des ressources naturelles.

Le GRIP, dans son ouvrage portant sur « médias et conflit : vecteur de guerre ou acteur de la paix»  relève aussi que, malgré la richesse des ressources naturelles (cuivre, cobalt, diamant, pétrole, uranium, or, etc.) Et ses potentialités hydroélectriques et agricoles (café, thé, huile de palme, coton, etc.), la RDC fait partie des pays moins avancés de la planète. Il constate que tous les acteurs impliqués dans le pillage des ressources naturelles en RDC exploitent illégalement les ressources naturelles pour alimenter leur effort de guerre, ce qui rend difficile la recherche de solution pacifique.

Yves LACOSTE, dans son ouvrage intitulé « de la géographie aux paysages », met l’accent sur le fait que l’environnement dans toutes ses dimensions est stratégique et de ce fait, la prise de conscience des limites des ressources de la planète, il relève que sa structuration entraîne des attitudes conflictuelles de la part de certains Etats. Ceux-là qui considèrent toute tentative de réclamation commune comme une atteinte à leur souveraineté. La convoitise suscitée par les richesses minières de la RDC plonge le pays dans une guerre des ressources.

LEAD, dans sa publication intitulé « la femme comme objet d’exploitation socio-économique dans la dynamique des guerres au Sud Kivu » démontre que les conséquences de l’exploitation minière et des guerres en RDC, les populations plus particulièrement les femmes subissent une insécurité économique et physique sans précédent. Il relève en suite que cette exploitation minière a également causé d’importants dégâts environnementaux. Ainsi le parc national de Kahuzi-Biega est devenu un conglomérat des sites d’exploitation du coltan et de braconnage.

LE FORESTIER, aussi dans sa publication de Décembre 2008, « la gestion durable des forets congolaises par les peuples autochtones face aux changements climatiques ». Il sied de signaler que d’une manière générale, les forêts congolaises contribuent pour un environnement mondial sain et ralentissent de ce fait le changement climatique dans des proportions d’envergure planétaire.

Notre travail se démarque de ces autres précédents par le fait qu’il analyse toutes les conséquences de l’exploitation illégale des ressources de la RDC sur la protection de l’environnement. Il s’agit d’étudier les ressources naturelles convoitées et pillées, d’identifier les acteurs impliqués dans ce pillage puis relever la responsabilité de tout un chacun dans la dégradation de l’environnement national.

0.2).  PROBLEMATIQUE

 

 

 

image: http://www.congo-autrement.com/medias/images/17077712-425350591136291-1671334902026469376-n-18.jpg

17077712 425350591136291 1671334902026469376 n 18 

La République Démocratique du Congo est un pays riche en ressources naturelles malgré que sa population demeure dans une misère qui plonge aujourd’hui ce pays dans une pauvreté. [...]

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus